www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comite de charente-maritime
Actualités
STAGE DU 25 AU 27 AVRIL 2013 ET MATCH 17-22-37-49
Commentez cette actualité
29 Avril 2013 - DAVID Stéphane
STAGE DU 25 AU 27 AVRIL 2013 ET MATCH 17-22-37-49

LE STAGE

la vidéo

La compétition clôturait, un déplacement de 3 jours en Bretagne.

Le 25 avril après un déplacement jusqu’à Saint-Brieuc (27 degrés à Rennes et grand soleil, 17 degrés ½ heure plus tard et brume de mer ! Bienvenue dans les Côtes d’Armor), les jeunes jusqu’aux plus anciens prenaient leurs quartiers à l’Auberge de Jeunesse Manoir de La Ville Guyomard.

Dès 17 heures, la séance de décrassage débutait sur le parcours sportif autour du lieu de villégiature.

Là, les athlètes se rendaient compte qu’il ne s’agissait pas de vacances, puisqu’après un footing dans le parc vallonné, des écoles de course, quelques montées de marche et un retour en footing vers le terrain de foot près de l’auberge. Certains n’hésitaient pas à demander : «Mais quand est-ce que nous faisons de l’athlétisme ?»

Sur le terrain de foot, les athlètes terminaient par 6 lignes droites placées et par quelques étirements sous l’œil avisé des entraîneurs.

18h30 retour dans les chambres pour la toilette et rendez-vous 19 h 15 pour le premier repas.

21h00 premier briefing sur le déroulement de la journée du lendemain et quartier libre (jeux de société, tennis de table, baby foot, TV) jusqu’à 22 heures.

22h30 extinction théorique des feux et surveillance importante de l’encadrement devant les portes, jeux de cartes à la main, jusqu’à une heure du matin pour certains. Rien à signaler malgré quelques tentatives de sorties ici ou là et beaucoup de ricanements jusque tard dans la nuit. Stéphane G. a laissé sa valise chambre 22. Trop occupé à dormir, les occupants ne daignent pas répondre !

Plus tard explosion de Nelly. Son genou et les fous rires manquent de réveiller tout le monde !

Le 26 avril petit déjeuner entre 7 h 15 et 8 heures pour départ 8 h 45 en bus direction Paimpol.

Problème : aucun encadrement levé à 7 h 15 et les jeunes n’ont pas les codes d’accès au bloc restauration.

«Tu crois que c’est dans cette chambre qu’il faut frapper ? »

«Oui. Ils sont dans la chambre 22»

«On peut les réveiller ?» pouvions-nous entendre au travers les murs. Enfin, une personne ose frapper.

Stéphane D. sort puisque prêt depuis fort longtemps après son très long footing matinal à 6 heures du matin.

Ouverture de la porte pour le petit déjeuner. Dommage pour certains les céréales au chocolat étaient trop peu nombreuses !

Après avoir craint la pluie pour l’entraînement par spécialités, nous n’aurons qu’une température glaciale pour une fin de mois d’avril 6 degrés.

Les 6 entraîneurs présents se répartissaient les athlètes en fonction de leur discipline :

  • Echauffement 20 minutes
  • Première rotation Nelly-Estelle-Stéphane G. (Longueur-Triple saut), Eugénie (Javelot), Stéphane D. (Hauteur) 35 minutes. Comme d’habitude, Stéphane D. toujours en retard, dépasse le temps imparti de 10 bonnes minutes (mais groupe de 15, attente importante des athlètes et grande envie pour continuer à travailler).
  • Deuxième rotation Stéphane G. (Disque), Stéphane D. (Marteau), Eugénie (Javelot), Estelle (Poids) 35 minutes.
  • Dernière rotation Eugénie-Estelle (Sprint), Sacha (1/2 fond), StéphaneS (Haies).

 

Pendant ce temps, Sandra, Martine et Nelly en profitent pour immortaliser les séances.

Après le pique-nique de 13 heures, une sage décision est prise : pas de kayak (trop de vent et la température a dû mal à grimper), des jeux avec ballons sont proposés (volley, basket qui se jouent normalement avec les mains et non avec les pieds si vous voyez ce que je veux dire).

L’équipe des coachs et accompagnateurs (Sandra, Estelle, Eugénie, Nelly et StéphaneS) remporte tous ses matches grâce à leur supériorité technico-tactique et un physique affuté comme jamais. Il faut dire qu’une majorité d’entre eux était en préparation les semaines précédentes pour les interclubs !

Au fil du temps n’ayant plus d’adversaires, car épuisés ou sérieusement occupés par le rangement du local matériel nous décidons de rentrer. Seul regret William BERTHELOT se donne une entorse qui l’empêchera de participer le lendemain.

De retour, à Saint-Brieuc, pour le dernier repas (pâtés, poulet-frites, cônes), sous les yeux ébahis de l’encadrement, nous assistons à la danse des colombes. Le maquillage et les tenues de soirée sont de sorties !

Et dire que certains n’avaient qu’un short ou aucun vêtement chaud pour les 3 jours.

Après le dernier briefing (nomination des capitaines féminins et masculins : Alizée FONCK et Hugo MALLET) de la journée, tous les convives sont invités à regagner leurs nids à 21 heures 30. Le plan vigie-pirate est mis en place. Toutes les sorties sont surveillées par l’encadrement.

A 1 heure, ils peuvent enfin vaquer à son occupation : DORMIR

 
DIRECTION LAMBALLE

Samedi 27 avril, le grand jour.

Vainqueurs depuis notre première participation à Angers en 2011 puis Saintes en 2012, les jeunes de la génération 1998/2001 n'ont pas failli à la tradition en remportant haut la main et pour la 3ème fois consécutive le challenge Emilie Poucan contre les départements de la Côte d’Armor, de l’Indre et Loir et du Maine et Loire.

Départ 8 heures 45, malgré une clé coincée sous le parquet et un athlète plus occupé à jouer au baby-foot avec Eugénie que de défaire son lit et plier ses couvertures.

Le temps est incertain et nous prenons notre premier grain. Forte précipitation de grêles !

9 h 15 arrivée au stade. Pour occuper les athlètes, Stéphane D. s’improvise formateur sur le dopage.

Stéphane G. distribue les maillots et les dernières consignes.

Sandra, Nelly et la famille VERGNIOL (merci encore) partent en quête de quelques denrées pour préparer le repas du midi.

Nos adversaires arrivent et les premiers échanges ont lieu. Tels les All Blacks avant de commencer un match, les Charentais Maritimes lancent un terrible cri de guerre «CHARENTE-MARITIME, CHARENTE-MARITIME, CHARENTE-MARITIME».

Psychologiquement, nos adversaires tremblent. Le groupe est formé et solidaire.

 LES RESULTATS

Le bilan de la compétition est remarquable malgré des conditions climatiques difficiles. Vent et froid environ 6 degrés mais finalement bien plus que les prévisions !

Pl.

Dpt

Triathlon BE F

Triathlon BE M

Triathlon MI F

Triathlon MI M

Perf.

1

17

694

689

730

632

2745

2

37

673

646

675

706

2700

3

49

678

616

638

621

2553

4

22

681

660

640

567

2548

 

43% des athlètes améliorent leur record personnel (57 RP) ou leur meilleure performance de la saison (17 MP) malgré la malchance pour 2 d’entre eux :

  • Loïs STARCK qui chute au 80 haies mais se relève et termine en pensant à l’équipe.
  • Richard MERLE se claque au 100 mètres et ne peut continuer le concours de hauteur alors qu’il venait de battre très facilement son record personnel et semblait parti pour l’exploser. Sans doute grâce à ses ailes, mais non vous n’y êtes point. Je ne pensais pas à oiseau mais plutôt amour !!!

Les athlètes non rassasiés, n’en restèrent pas là, puisqu’ils finissaient premiers du 16 fois 100 mètres (4 benjamines + 4 minimes féminines + 4 benjamins + 4 minimes masculins).

QUELQUES PERFORMANCES REMARQUABLES

Benjamins : 1er avec 689 points

2ème Tanguy BERNARD (AALRA-Section/Locale ASPTT) 106 points (RP) et 20ème français à ce jour

3ème Anthony GAUDIN (AS17-S/L Saintes) 100 points (RP),  50 mètres 6”93(RP)?39 points

4ème François PRIMAULT (AS17-S/L Saintes) 99 points (RP)

Il y a bien longtemps que nous n’avions pas connu une telle densité dans cette catégorie. Très encourageant car il y avait quelques absents susceptibles de totaliser entre 90 et 100 points.

26 records personnels battus et 6 meilleures performances de la saison établies.

Benjamines : 1ère avec 694 points

3ème Alice MILL (AS17-S/L HSA) 102 points (RP), 50 haies 8”52 (RP)?39 points

4ème Sophie TESTARD (AALRA) 98 points (RP égalé) malgré quelques ecchymoses suite à une malheureuse rencontre au moment du départ à Puilboreau. Plus de peur que de mal !

A noter les excellentes performances d’Elsa BOUTIN (50-disque-longueur) qui lui permettent de battre son record personnel au triathlon de 17 points. Félicitations !

Les 9 athlètes présentes, n’avaient pas le droit à l’erreur. Une génération mois dense que les années précédentes mais la présence de 3 athlètes à près de 100 points (une quatrième est actuellement blessée) est très encourageante.

17 records personnels battus et 2 meilleures performances de la saison établies

Minimes masculins : 2ème  avec 632 points

3ème Aubin BRUNEAU (AS17-S/L HSA) 101 points (RP) devra confirmer voire dépasser cette performance avec un vent mesuré pour s’assurer une place dans les 100 meilleurs minimes français et ainsi participer à la finale nationale des pointes D’Or Colette BESSON à La Roche-Sur-Yon.

Au bilan français des catégories minimes à ce jour :

  • Hugo MALLET (AS17-S/L Saintes) Marteau 37 m 54 (RP)?19ème
  • Mattéo GAY (Athlétisme Tonnacquois) 200 Haies 30”46 (RP)?dans les 20 meilleurs français vent mesuré ou non ou irrégulier. A confirmer dans des conditions régulières.

Depuis de nombreuses années, nous n’avions pas d’athlètes aussi performants qu’actuellement. La bonne dynamique actuelle et l’arrivée de bons benjamins nous permettent d’envisager l’avenir avec un certain optimiste. Dommage que William BERTHELOT se soit blessé (le classement n’aurait pas été modifié puisque les premiers avaient 74 points d’avance). Il a quand même rendu un immense service puisqu’il a filmé de nombreuses épreuves.

23 records personnels battus et 4 meilleures performances de la saison établies

Minimes féminines : 1ère avec 730 points

2ème Léa GAZEAU (AS17-S/L Saintes) 100 points (MP), même commentaire que pour son homologue masculin Aubin BRUNEAU

3ème Alizée FONCK  (AS17-S/L Saintes) 96 points (RP)

4ème Agathe DELOUCHE (AALRA) 92 points (RP)

5ème Estelle ATANGANA (AS17-S/L Saintes) 91 points

6ème Agathe TAPON (AS17-S/L HSA) 89 points (RP). Dommage qu’elle ait dû gérer ses 3 épreuves en même temps. Agathe était partie pour mettre une claque à son record en hauteur.

C’est sûrement la catégorie reine en Charente-Maritime. 8 athlètes sont classées dans les 12 premières de la catégorie minime féminine. Et dire qu’il y avait 2 absentes et que Loïs STARCK a chuté aux haies. Mais attention à ne pas se reposer sur ses lauriers, il faut continuer à travailler pour espérer intégrer les Championnats de France dès  l’année prochaine dans la catégorie supérieure.

Au bilan français des catégories minimes à ce jour :

  • Léa GAZEAU (AS17-S/L Saintes) 2000 mètres 7’40"30?7ème
  • Camille SICOT (AS17-S/L Saintes) 2000 mètres 7’43"61?8ème
  • Agathe TAPON (AS17-S/L HSA) 2000 mètres 7’40"30?13ème
  • Ambre VERGNIOL (AS17-S/L HSA) 2000 mètres 7’40"30?15ème
  • Maylis TABARD (AS17-S/L Royan) Javelot 31 m 00?11ème

20 records personnels battus et 8 meilleures performances de la saison établies

Dès 18 h 30, après un tour de piste historique, Nelly courant après le trophée remporté, enfin j’espère qu’elle ne courait pas après les jeunes hommes fortement dévêtus (désolé Denis je n’ai rien pu faire ! à mon avis pour les interclubs elle est prête pour un 400 ou mieux un 4H), nous rentrons en direction de la Charente-Maritime avec le sentiment du devoir accompli, dans une ambiance calme.

Sous le regard envieux ou jaloux de certains, 2 athlètes qui ont pris très au sérieux les directives de la FFA (un club par département Cf. mail du 01 avril), tentaient un rapprochement Aunis et Saintonge.

La fusion était en marche…

Tout le monde est satisfait de cette journée.

Prochain match le 02 juin 2013 pour les benjamin(e)s à Poitiers
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
24/11 >
29/01 >
29/01 >
24/01 >
24/01 >
22/01 >
22/01 >
18/01 >
28/12 >
08/11 >
20/03 >
12/12 >
28/05 >
21/05 >
13/05 >
29/04 >
23/02 >
23/02 >
11/02 >
29/01 >
Les Espaces